Cauchemar:  pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Barraquement D'Eric Barbo

 
Répondre au sujet    Cauchemar: pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum » La zone interdite » Le village abandonné Sujet précédent
Sujet suivant
Barraquement D'Eric Barbo
Auteur Message
Eric Barbo
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 6
Localisation: Luxembourg

Message Barraquement D'Eric Barbo Répondre en citant
Eric avait convoqué ce qui ressemblait fort à une réunion des zombies. Non ce n’était pas le nom donné au bal d’halloween ou a un film d’horreur au petit budget mais bien la réalité. Celui qu’on pouvait définir comme le leader avait dans l’idée de mettre les choses aux points et donc de voir exactement l’état d’esprit de chacun et s’il fallait entre autre faire des ajustements. L’heure de se cacher était terminée, tout le monde les croyait morts, c’est maintenant qu’ils devaient agir mais pas de n’importe quelle façon. Or c’est ce que craignait Eric.

L’équipe était constituée de taulards, de gens sans limites et avec une vision de la vie particulière. Ils avaient besoin d’être canalisés car l’empressement et le désordre étaient leur pire ennemi. De par le fait qu’ils les avaient plus ou moins sauvés, Eric avait un certain poids, une certaine légitimité et donc il voulait en profiter. Certains seraient plus faciles que d’autres à rallier, mais l’essentiel était de les mobiliser vers un projet commun : la vengeance de tout ce qu’ils avaient subi.

Les intérêts personnels devaient passer après et il y avait aussi le problèmes de cette histoire de mettre enceinte des femmes. Eric continuait de penser que c’était faire entrer le loup dans la bergerie. Il ne connaissait pas le parcours de chacun, mais il devait y avoir des violeurs dans le tas. Ce ne serait pas étonnant après tout. Et donc cela dégénerait tot ou tard. Et puis faire de telles choses légitimeraient ce pourquoi on les avait utilisés comme cobaye. Certes ils étaient peu nombreux, mais ils avaient la rage de vaincre d e leur côté. Mais ils avait imposer qu’il ne pouvait rien imposer. Ce serait au groupe de décider. Oui le plus dur serait cela, leur faire prendre conscience que pour le moment ils étaient tous dans la même galère.

Assis sur une table de son barraquement, il espérait que tout le monde viendrait. C’était la première chose qu’il espérait voire se réaliser. Car dans le cas contraire, cela créerait déjà des tensions


_________________
The master of horror

Jeu 7 Mai - 17:52 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Jeu 7 Mai - 17:52 (2009)
Henrik Svendal
Hybrides

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4

Message Barraquement D'Eric Barbo Répondre en citant
Etait-ce surprenant que le premier à répondre à cette invitation soit Henrik ? Non évidemment, car l’homme était sans doute celui qui avait le plus grand désire de vengeance et de justice. Car de toute la bande, il était le plus innocent puisque accusé à tort d’un crime qu’il n’avait pas commis. Evidemment , il avait d’abord été brisé, anéanti, mais au fil du temps, l’espoir de rétablir son honneur et de venger sa famille avait pris le dessus. Alors il avait tout encaissé, tout enduré, dans le but de ressortir plus fort de tout ceci. Et s’il avait du souffrir plus que de raisons, finalement, il ne le regrette pas. Certes il n’avait pas ou plus grand-chose d’humain, mais peu importe, au moins maintenant il était blindé contre tout.
Sa détermination était sans aucune comparaison et la chance lui avait permis de survivre à la tentative de meurtre sensé représenté la justice ici bas. Enfin la chance oui et non : il savait qu’il devait aussi beaucoup à Erik. D’ailleurs, si dans la bande, une personne lui paraissait digne de confiance, c’était bien lui. Il ne semblait pas aussi fou et sanguinaire que les autres personnes. Voilà pourquoi, il vint le voir sans aucune pensée malsaine et sans aucun doute

« Je vois que je suis le premier »

Dit il, s’avançant péniblement suite à sa paralysie de l’un de ses côtés. Il sourit et tendit sa main vers Erik pour la lui serrer. A vrai dire il n’était pas vraiment étonné de voir qu’il était le premier. Depuis le début, il avait des doutes sur le fait qu’ils puissent s’entendre pour manœuvrer ensemble. Au moins cette réunion avait le mérite de pouvoir définitivement savoir à quoi s’en tenir


« Tu sais je n’ai pas encore eu l’occasion de te le dire mais merci de nous avoir convaincu de nous réfugier dans les mines. Ton intuition était bonne. Tu aurais pu te cacher seul. Je tenais à te le dire mais dis moi tant que nous sommes à deux j’aimerais que tu me répondes franchement : tu as quoi exactement en tête et est-ce que tu as confiance aux autres ? »

Autant mettre à profit leur isolement pour directement discuter de ce qui l’intéresse avec la plus personne la moins barjo du groupe



Jeu 7 Mai - 21:32 (2009)
Eric Barbo
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 6
Localisation: Luxembourg

Message Barraquement D'Eric Barbo Répondre en citant
« Tu n’as pas à me remercier, j’ai fait ce que je devais faire, mais si ca te fait plaisir de me remercier, pas de soucis, ca me va. »

Eric n’aimait pas entendre dire par exemple qu’on puisse lui dire merci. Dans le cas présent, il avait fait ce qu’il jugeait nécessaire. Rien d’autre. Par contre, il n’était pas surpris de le voir arrivé premier. Il savait que Henrik était sans doute la personne la plus fiable et c’est ce qu’il allait lui dire

« J’ai confiance en toi, mais si c’est que tu veux entendre, et bien oui j’ai des doutes concernant les autres. Il ne faut pas oublier leur nature animale et primaire, nous sommes tous des gens qui avons tué. Cohabiter ensemble ne sera pas facile. Mais je n’ai rien en tête de précis. Car justement j’attends de voir exactement ce que les autres ont en tête. Tu sais il y a beaucoup de sujets qui m’interpellent ou m’interrogent. Pour ne rien te cacher je ne suis pas partisan de l’idée par exemple d’utiliser les femmes. Ca risque de poser des problèmes dans le même ordre d’idée je veux bien me venger mais pas n’importe comment. Je veux la tête de ceux qui nous ont fait souffrir mais ca ne m’intéresse pas de tuer pour dire de tuer. Tu es de mon avis ou pas ? »


Après tout autant discuter de choses de ce type, afin de garder en tête l’essentiel, à savoir punir les gens qui l’avait rendu inhumain. Ce but, il ne s’en détournerait pas, quand bien même il devrait se retrouver seul. Mais il avait la sensation que au moins, s’il ne devait en rester qu’un, et bien ce serait Henrik. Raison pour laquelle ils ‘ouvrait de la sorte à son compagnon de malheur

« Et toi alors, tu vois les choses comment ? »

Il était curieux de voir ce qu’il avait en tête et aussi s’il avait la même vision que lui. Evidemment chacun pouvait mentir à l’autre, mais il ne voyait pas pourquoi il le ferait. Ils n’étaient que deux et Eric commençait à se dire que les autres ne viendraient sans doute pas ou plus. Et finalement ce n’était pas plus mal dans un certain sens


_________________
The master of horror

Dim 10 Mai - 15:56 (2009)
John Flink
Zombies

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4
Localisation: Belgique

Message Barraquement D'Eric Barbo Répondre en citant
John fit son entrée dans un fracas et une discrétion qui caractérisait bien le personnage qu’il était. Massif, sans aucune pudeur ni même politesse, il poussa un rire gras, destiné à faire remarquer sa présence, du moins si ce n’était déjà fait. Cela le faisait rire d’entendre ces deux gars parlaient de stratégie, de conduite à adopter. Il n’y avait qu’une chose à faire pour lui et d’ailleurs, c’est ce qu’il s ‘empressa de dire et de faire comprendre

« Il faut foncer dans le tas et c’est tout. Peu importe finalement qui perd, qui gagne. Moi j’ai envie de tuer et c’est ce que je fais de mieux. Vous pensez franchement que vous allez réussir à faire croire et comprendre aux autres que leur intérêt est de vous suivre ? c’est d’un pathétisme mais à vrai dire cela ne me sur prend pas. Dites vous bien qu’à deux vous n’irez pas bien loin et que vous aurez besoin de bras, de gars dans mon style. »

Nouveau rire gras, il s’amusait déjà à l’idée de retrouver ce qu’il faisait de mieux, tuer et faire souffrir.

« Finalement c’est ca qui est bien, c’est que je peux continuer à faire peur aux autres avec ma dégaine. Sur ce point, ils ont bien fait leur boulot les enfoirés. Avec ma gueule, même un mort aurait peur de moi. Justement on devrait jouer la-dessus. Moi je vais vous dire franchement, je me fiche de vous suivre ou pas. Tuer ou pas ceux qui nous ont enfermé ici ne changera rien quand on réfléchit. Par contre, si vous me garantissez que je pourrai tuer des gens et m’amuser , et bien alors je vous suis. »



La donne était simple en somme. Du pain et du jeu, ou plutôt pour lui, du sang et des crimes. Il avait toujours fonctionné comme cela. Libre aux autres de lui donner ou pas, mais alors, il ne se gênera pas pour y aller seul de toute façon. En d’autres termes, quoiqu’il se passe, lui savait déjà comment il agirait. Sortir d’ici et faire régner la terreur sur le monde.

_________________
La laideur comme la beauté est subjective, le plaisir pas

Dim 10 Mai - 16:53 (2009)
Contenu Sponsorisé






Message Barraquement D'Eric Barbo

Aujourd’hui à 02:10 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Cauchemar: pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum » La zone interdite » Le village abandonné Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com