Cauchemar:  pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Bureau de Jim Gordon

 
Répondre au sujet    Cauchemar: pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum » City Angel » Commissariat de police Sujet précédent
Sujet suivant
Bureau de Jim Gordon
Auteur Message
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Xsara venait d’arriver dans le bureau de son fiancé, comme ils l’avaient tous les deux convenus le matin même. Pourquoi ? Tout simplement pour tenter une fois de plus de renouer ensemble et de relancer leur couple qui ne cessait de tomber bas et qui semblait dans l’impasse la plus inexorable. Xsara comme Jim étaient conscients de cela, mais si Jim prenait toujours comme excuse le fait qu’ils avaient perdu un enfant, leur enfant, la brésilienne elle était beaucoup moins explicite et convaincue. Oui, elle aussi avait toujours de la peine en repensant à cela et de la souffrance, mais là où ils se différenciaient, c’est que Xsara avait envie justement d’aller de l’avant et avait besoin de son fiancé pour justement l’aider à avancer et à faire son deuil. C’était malsain de toujours vivre avec cette mort et elle aurait aimé pouvoir recevoir plus de soutien de Jim. Mais celui-ci ne parlait jamais de ce qu’il pouvait ressentir, se plongeant dans le travail et faisant comme si de rien était. Pour Xsara c’était pénible, surtout qu’elle devait elle-même aussi lutter contre ses propres démons. Tant que Jim l’aimait, le montrait, était présent, lui donner de l’attention, elle parvenait à tenir bon, mais plus il était lointain, plus elle sentait cette chose si malfaisante revenir en elle. Son autre elle commençait de nouveau à se faire entendre, comme si elle estimait avoir assez entendu et avoir été assez patiente. Ce côté de sa personne qu’elle avait plus ou moins réussi apprivoiser, pouvait donc ressortir à tout moment C’est pour cela que peu avant son départ pour ici, elle avait cédé avec le meilleur ami de Jim, un soir où elle était encore seule, où elle avait l’impression de ne plus exister, d’avoir besoin de nouveau de se sentir désirée, femme, comblée sexuellement. Sentir tout simplement un corps mêlé au sien, et puis Joshua avait été si pressent, si séducteur, il la voulait, il lui avait dit et elle avait cédé, comme pour s’offrir un peu de répit à elle mais aussi pour éviter que son côté sombre ne ressorte.

Evidemment, le lendemain elle l’avait regretté et peu de temps après, elle avait sauté sur l’occasion de repartir de zéro ici même. Elle voulait fuir ce passé, Joshua , ses soucis. Mais arrivé ici, la rencontre avec le père de Jim fut un désastre. Non seulement son père ne l’aimait pas, mais en plus son fils semblait totalement soumis et sans réaction. De nouveau seule, elle avait tenté de discuter avec lui pour éviter qu’il ne s’enterre à nouveau dans le silence et dans le travail. Voilà pourquoi ils avaient convenu de diner ensemble et ensuite sortir s’amuser pour peut être enfin finir ensemble chez eux pour une nuit passionnée et inoubliable.

Voulant y croire, Xsara s’était mise sur son 31. Portant des chaussures à talons ouvertes noires, elle avait des bas collant de la même couleur et un haut bleu turquoise qui laissait une moitié de son dos nu. Les cheveux attachés en queue de cheval, elle portait sa bague de fiançailles et avait ses ongles de mains et de pieds vernis. Portant le pendentif offert par Jim autour du cou, on pouvait distinguer ou du moins deviner un soutien gorge bleu foncé. Elle qui ne comprenait jamais pourquoi les hommes aimaient tant voir une femme habillée de façon sexy ou chic, avait donc fait l’effort. Posant son sac à main sur le bureau de son homme, elle regarda sa montre bracelet et vit qu’il était 18h02. Il avait encore le temps d’arriver. Prenant entre ses mains une photo de lui et d’elle posée sur le bureau, elle la regarda d’un air triste. Que ce temps du bonheur semblait loin. Pourtant elle y croyait encore. Voilà pourquoi en venant ici, elle avait fait attention de ne pas croiser Joshua. Elle savait qu’il était arrivé ici depuis peu et craignait d’en connaitre la raison. Et alors qu'elle pensait à tout cela une voix trop bien connue se fit entendre dans sa tête



*Tu vois , je te l'avais dit. Ce type est naze, il ne t'apportera plus rien de bon. Au moins avec moi tu pouvais t'amuser et prendre ton pied en gagnant de l'argent. ou a défaut, prends toi un amant, que je sache le fameux Joshua ne demanderait pas mieux non que de s'occuper de toi et moi? *



Xsara ne répondit pas à son autre elle. sur le fond elle savait qu'il y avait une part de vérité.

_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Jeu 7 Mai - 10:11 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Jeu 7 Mai - 10:11 (2009)
Joshua Harni
Police

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 9
Localisation: trop loin de mon lit

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Seulement malgré ses précautions pour ne pas le voir, xsara aurait du se douter que Joshua était à l’affut de la moindre visite de sa part. Il n’était ici que depuis une semaine, mais cela ne l’avait pas empêché d’attendre impatiemment une éventuelle visite de celle qui continue de le hanter depuis cette fameuse soirée où il avait couché avec elle. Après tout elle était en couple avec Jim et il n’était pas idiot de penser qu’elle pouvait lui rendre visite. Seulement, il n’avait pas du réfléchir trop longtemps pour comprendre que le couple avait encore de très gros soucis. Il avait la confirmation des coups de fils échangés avec lui et du peu de choses qu'il avait pu lui dire même si cela l'avait mis sur la piste .Jim avait la même tête qu’avant son départ, pire encore et il continuait de se lancer à corps perdu dans son travail. Le signal envoyé était clair et net : son couple était encore sur la pente descendante. Du coup, Joshua avait à peine abordé le sujet avec Jim et avait préféré réfléchir à comment aborder de nouveau xsara. Il voulait quelque chose de vicieux, de pas trop direct , qui lui permettrait de déjà prendre l’ascendant sur elle

Mais à croire qu’il était béni des dieux, voilà qu’elle venait à lui. C’était une occasion en or et finalement, il n’aurait pas à trop réfléchir : il pouvait se jeter à l’eau et profiter de l’effet de surprise. La voyant passer devant son bureau, il l’avait suivi et l’avait observé regardé la photo avec un drôle d’air. Elle respirait la vulnérabilité à plein nez. Mais ce qui était certain c’est qu’elle était toujours aussi sexy et attirante. Bon dieu mais comment Jim pouvait la négliger à ce point. La laissant plongée dans ses pensées qu’il devinait sombre un petit moment, il s’approcha lentement d’elle, à pas de loups, refermant la porte derrière lui délicatement et s’avança avec le même soin pour passer inaperçu. Au passage, il remarqua à quel point le bureau de Jim était ordonné, trop même. Son bureau était bien rangé, rien ne trainait, son armoire contenait des dossiers parfaitement classés, sa poubelle était vide, son pc fermé et il n’y avait qu’une photo de lui et de sa fiancée. Cela respirait la mort, pas la vie ici.

« Salut toi , alors on ne venait ici sans me dire bonjour ? »

Portant un jeans avec un t-shirt noir portant l’inscription « no sex ; no life » et des baskets blanches, il n’avait pas l’air d’un flic mais ils ‘en moquait royalement. Sa bouche à proximité de l’oreille gauche de Xsara qui portait une petite boucle d’oreille, il posa ses mains autour de la taille de Xsara et l’embrassa dans le cou, souriant devant le sursaut de la brésilienne. L’effet de surprise voulu marchait mieux qu’espérer encore

« Alors tu as déjà oublié la sensation de mains d’hommes posées sur ton corps ? Heureusement pour toi que je passais par là. En tous cas tu es magnifique »

Termina t’il, les mains autour de la taille descendant lentement vers les fesses de la jeune femme. Elle savait à quoi s’attendre avec lui.


_________________
Le sexe ne connait pas l'amitié

Jeu 7 Mai - 20:52 (2009)
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Xsara poussa un cri de surprise en sentant les mains sur ses hanches , sa taille et la bouche sur son cou. D’ailleurs, elle en laissa tomber le cadre contenant la photo et son premier réflexe fut de se dégager de lui, faisant quelques pas de côté, non sans évidemment avoir éprouvé quelques frissons à ce contact avec lui, bien qu’il fut lécher. Maintenant un moment à se remettre de sa surprise, elle alla d’abord s’assurer que la porte était bien fermée et d’ailleurs, elle tourna le verrou, chose qui évidemment pouvait prêter à confusion , mais elle était tellement perturbée qu’elle ne faisait même plus attention et que la seule chose qui comptait c’était de ne pas se faire surprendre ici avec lui. Evidemment, qui y avait il d e mal à la voir parler avec le meilleur ami de son homme ? cela n’était pas écrit sur son front qu’elle avait couché avec lui. Seulement elle avait si peur, elle était si paniquée qu’elle puisse être découverte qu’elle en perdait toute intelligence. Ajoutons à cela le fait que ce contact avec un homme avec lequel elle avait déjà couché et qui était le meilleur ami de son fiancé qui au passage ne la regardait plus et qui en plus était en retard, cela faisait beaucoup de choses à gérer d’un coup.

« Mais qu’est ce que tu fais là »

Bête question, il travaille évidemment. Osant à peine le regarder, elle baissait les yeux, et pour le coup, elle se sentait insignifiante, fragile, en danger et plus du tout sûre d’elle. Les mains collaient le long de son corps, elle ne savait pas vraiment quoi en faire. D’ailleurs, ses gestes étaient nerveux, mal assurés, dans sa tête de nombreux flashs de la nuit passée avec lui. Une chaleur qui lui montait dans tout le corps, le plaisir ressentit cette nuit là, comme si la simple vision de Joshua ravivait en elle tout ce qu’elle n’avait plus avec Jim et qu’elle avait partagé avec son meilleur ami.
Surtout se raisonner, se calmait, maitrisait sa respiration. Il n’y avait pas de mal, elle attendait Jim pour passer une soirée avec lui comme un couple, la première fois depuis un moment. Elle n’avait aucune raison de paniquer, ce qui s’était passé avec Joshua était une erreur, un accident, un moment de faiblesse, cela s’est passé avec lui comme ca aurait pu être un autre. Relevant lentement la tête, elle lui répondit calmement

« J’attends Jim pour aller manger , passer la soirée avec lui, on va sortir. Je ne pensais pas que tu serais encore là. »

Ne pas répondre à ses allusions à peine voilées et tenter de mener une conversation normale

« Alors comment se passe ton installation ici ? Ana se plait bien ? »

Parler de la copine pour raviver sa conscience morale. Fixant la photo tombée sur la moquette, elle rabaissa la tête car dans son esprit une voix se fit encore entendre


*Amusant n’est-ce pas cette visite inattendue. Je parie que c’est que tu redoutais le plus. Comment vas-tu faire pour te sortir de là en sachant que tu as face à toi le dernier mec qui t’es fait jouir de plaisir. Prie pour que Jim arrive et vite*
Xsara serra les lèvres et les poings. Pourquoi son autre la torturait comme cela au lieu de l’aider. Mais en même pourquoi être étonnée : elle était comme cela


_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Jeu 7 Mai - 22:28 (2009)
Joshua Harni
Police

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 9
Localisation: trop loin de mon lit

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Joshua observait Xsara avec un petit sourire en coin, ne disant , ne répondant rien, laissant un silence pesant et malsain s’installer. Le rictus sur son visage n’augurait rien de bon pour la jeune femme, car l’homme qui lui faisait face avait visiblement une idée derrière la tête. Et c’était le cas. Joshua la dévorait du regard, comme si il voyait une femme pour la première fois. Pourtant, Ana était loin d’être laide que du contraire. Mais elle n’était pas Xsara, elle n’était pas la fiancée de Jim, l’ami qu’il jalousait. Elle n’était plus un défi pour lui. Tout était acquis avec elle, Ana l’étouffait même, elle lui demandait de régler tous les soucis de sa vie et puis elle n’avait pas le charme exotique et le côté bestial de Xsara. Il la désirait et chaque jour il avait repensé à sa nuit avec elle. Mais avec ce qu’il avait appris et ce qu’il avait vécu avec la Brésilienne, il savait que elle aussi avait du repenser à cela. La nuit, quand elle dormait à côté de celui qui ,ne l’honorait plus, c’est avec lui qu’elle trouvait du réconfort ou du plaisir, en repensant à cette nuit ou enfin elle avait pu être une femme et se sentir désirée. Alors, comment aurait il pu tout oublier comme cela et la laisser là, alors qu’il savait que de toute façon, elle ne tarderait pas à aller chercher chez un autre ce qu’elle n’avait plus chez elle. C’était qu’une question de temps, alors autant en profiter et faire ce qu’il fallait pour être celui là. Quitte à avoir les cornes, autant que l’ami de Tom soit celui qui lui donne. Il était revenu pour cela, pour elle.Posant machinalement la main sur son entrejambe, il finit par dire alors qu’il s’était arrêté à quelques centimètres d’elle

« Je te perturbe Xsara, je te rends nerveuse n’est-ce pas ? je parie que tu as redouté ce moment et que tu y avais déjà pensé plusieurs fois. Comment vais-je réagir quand je retomberai sur celui qui est le dernier homme avec qui j’ai pris mon pied ? car il est évident que Jim n’a certainement pas du te toucher depuis un moment. En faite depuis la nuit qu’on a passé ensemble. Tu pensais que partir ici, le suivre dans cette ville t’aiderait mais tu vois , puisque tu m’as fui, c’est moi qui suis venu à toi. »


Faisant un pas vers elle, il reposa ses mains autour de la taille de Xsara, n’hésitant pas à la toucher sans même lui demander son avis. Sa bouche proche de celle de la brésilienne, il mit son doigt sous le menton de xsara et le redressa, afin qu’elle relève son visage et que leur regard se croise. Xsara pouvait y lire du désir et Joshua une certaine forme de peur et de soumission

« Dis moi tu pensais que tu passerais inaperçue alors que tu es habillée de cette façon ? T’es belle à croquer Xsara, désirable, je parie que ca te plait de voir que des hommes le remarquent et te le dise. »

Il marqua une pause et s’avança encore, faisant reculer Xsara contre la porte du bureau. Plongeant sa main gauche sous la jupe sans rien dire une nouvelle fois, il caressa la cuisse et la jambe gainée par le bas noir a lors qu’elle détourna une nouvelle fois le regard

« Qu’est ce qu’il y a , pourquoi tu détournes la tête ? Tu as peur que j’y lise ton désir, ton manque de sexe ? c’est cela n’est-ce pas, tu sais que tu vas recraquer, car contrairement aux autres, je sais que tu aimes le sexe, mieux que tu en as besoin comme personne d’autre. Je parie même que de te retrouver ici dans le bureau de ton fiancé avec moi t’excite. »

La main gauche sous la jupe caressant avec plus d’insistance la cuisse et la jambe, s’attardant à la naissance des bas, il plongea à nouveau son regard dans celui d e la brésilienne et glissa le doigt sous le menton dans la bouche de xsara, afin de lui faire suçoter. Parallèlement à cela , la main sous la jupe prit la main droite de Xsara et la posa sur son entrejambe pour qu’elle sente déjà un début de raideur. Joshua attaquait en force et de front.

_________________
Le sexe ne connait pas l'amitié

Jeu 7 Mai - 23:24 (2009)
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Xsara s’est vrai avait du mal à croiser et soutenir le regard de Joshua. La tête plus baissée qu’autre chose, elle avait toutes ces images qui repassaient et défilaient en boucle dans sa tête. C’était insupportable et même si elle essayait de se résonner, de se controler, elle se retrouvait dans une situation très compliquée, car seule dans une pièce avec l’homme qui avait été son dernier amant et la dernière personne synonyme de plaisir pour elle et son corps. Elle avait peur de lui car il représentait ce qu’elle n’avait plus et donc, ce qui pouvait susciter en elle un sentiment de manque et donc la mettre en danger. De plus, il avait le pouvoir de ruiner le couple qu’elle formait avec John, enfin ce qu’il en restait. Evidemment tout aurait été plus simple si elle ne l’aimait plus mais elle continuait de rester attachée à lui, car il était et resterait pour le toujours le premier homme qui l’avait vu comme une personne et un objet sexuel.

Alors, ce qu’elle se demandait, c’est les motivations de Joshua. Visiblement il n’avait pas l’intention de tout dévoiler, sauf contraint et forcé ou alors par dépit. Non ce qu’il voulait c’était couché avec elle , de nouveau, il lui faisait comprendre de la façon la plus directe qui soit. De plus, il avait l’air de trouver amusant de séduire la femme de son meilleur ami dans le bureau de celui-ci. C’était malsain et tordu, mais xsara aimait cela, cela l’excitait finalement ce genre de situations scrabeuses. Evidemment elle avait toujours la faiblesse de mettre cela sur le compte de son autre elle, mais el manque de sexe et l’envie qui s ‘emparait d’elle, elle le ressentait aussi. Acculée contre la porte, elle laissa un soupir s’échapper de sa bouche alors qu’il lui caressait la cuisse et la jambe, tandis qu’elle croisa son regard et qu’elle ne pout cacher l’envie qui la tiraillait, raison pour laquelle elle détourna encore son visage.

Il avait raison, lui plus qu’un autre la connaissait maintenant, et si elle pouvait jouer la comédie en d ‘autres circonstances ; avec lui ce n’était pas possible. Oui, cela lui faisait plaisir d’entendre un homme la complimenter, la désirer, et ce même si c’était pas le bon et surtout que ce n’était pas le plus fréquentable.

« Pourquoi fais tu cela ? Une fois ne t’a pas suffi ? Et Ana, Jim, tu n’y penses pas ? »

Tentant vainement de le raisonner, elle sentit sa main guidait vers l’entrejambe, sans qu’elle ne résiste vraiment.elle ressentit une première décharge électrique de frissons dans tout son corps au premier contact et elle eut le réflexe de faire un mouvement de recul, mais sans que Joshua ne doive vraiment insister, sa main revint automatiquement se poser sur l’entrejambe, de façon plus précise et directe, sentant cette fois pleinement le sexe se dessinait par-dessous le pantalon. Parallèlement à cela et encore une fois sans vraiment s’en rendre compte, elle avala et suçota sensuellement le doigt de Joshua, le coinçant entre ses dents, tout en le fixant dans les yeux avec un regard soumis et empreint de désir, d’envie. Son autre elle lui jouait des tours et d’ailleurs elle en eut la confirmation

*Allez laisse toi aller t’en crèves d’envie, comme d’habitude tu n’auras qu’à dire que c’est d e ma faute. C’est cela ou alors je reprends le dessus pour de bon et alors tu sais ce qui risque de se passer..*

Autrement dit, son autre elle venait de la déresponsabiliser tout en lui forçant un peu la main : car si c’est elle qui prenait le contrôle ; la situation serait encore pire pour Xsara car son autre était aussi provocatrice, perverse que violente et aggressive. Et là elle perdrait tout contrôle.
Mais en tous cas, comme prévu, le fait de s’entendre dire que finalement ce ne serait pas sa faute mais celle de son autre, décrispa la peureuse et lâche Xsara qui commença à faire aller sa main avec plus d’insistance sur l’entrejambe, des gémissements sortants même de sa bouche, elle-même commençant à se tortiller légèrement. Elle commençait à tout oublier y compris la possibilité de voir Jim arrivait n’importe quand.


_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Sam 9 Mai - 16:34 (2009)
Joshua Harni
Police

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 9
Localisation: trop loin de mon lit

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Joshua souriait toujours avec la même expression malsaine et perverse sur son visage. Il appréciait clairement cette situation tout comme le fait de tourmenter autant Xsara. Il semblait avoir attendu ce moment avec impatience et on pouvait même clairement se dire qu’il l’avait sans doute préparé ou du moins qu’il avait attendu la première occasion concrète pour la saisir. Regardant Xsara lui suçoter le doigt avec sensualité, il la laissa toucher son sexe avec le même plaisir évident, s’amusant même de la voir reculer sa main puis la remettre, commençant à caresser son pénis par-dessus le pantalon avec plus d’insistance encore. Le poisson avait mordu à l’hameçon et il n’en avait jamais vraiment douté. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’avait pas hésité à entrer dans la pièce et à prendre un risque finalement assez calculé. Mais si xsara attendait un minimum de compassion ou de respect, c’était peine perdue. Joshua avait envie d’elle et surtout avait envie d’évacuer ses frustrations qu’il avait accumulé depuis sa dernière rencontre avec elle. Xsara était son objet de plaisir et elle allait devoir être à la hauteur de ses espérances même si joshua ne s’en faisait pas trop pour cela.
Défaisant sa ceinture puis le bouton de son pantalon, il plongea sa main dans son caleçon pour en sortir son sexe de plus en plus dressé et de plus en plus en forme. Reposant la main de Xsara dessus, il la regarda en souriant avec plus d’insistance encore et dit

« Je crois que ca te plaira mieux comme cela ma belle. "


Il était à son aise et savourait pleinement ce moment. Glissant un deuxième doigt dans la bouche de Xsara, il prenait plaisir à l’humilier et à profiter de son état de manque. Il voulait la rabaisser et la soumettre autant que possible, et d’ailleurs sa main libre vint cette fois caresser à pleine main chaque sein par-dessus le haut avant de repasser sous la jupe et de caresser de nouveau la cuisse dénudée et la jambe gainée par les bas. Sur sa verge, il sentait Xsara le masturbait avec de plus en plus d’envie et d’assurance et il n’était pas compliqué de comprendre qu’elle aussi s’abandonnait de plus et en plus et qu’elle lâchait prise avec plus de facilité que prévu, mais cela n’était pas pour lui déplaire évidemment. Finalement, c’était presque étonnant qu’elle puisse tenir autant, Jim aurait du se rendre compte de cet état de manque, ou alors il était vraiment à la ramasse. Peu importe finalement, c’était tout profit pour lui. Et alors qu’il retira les doigts de la bouche, il fit glisser sa main désormais libre sur la poitrine pour la caresser , tant et si bien que maintenant elle était prise d’assaut sous la jupe comme au niveau de ses seins

« Tu sais pourquoi je fais cela ? Parce que j’en ai envie et que tu en as envie. Toi comme moi savions comment cela se terminerait.Tu sais pourquoi? parce que je suis le seul homme que tu connaisses qui puisse t'honorer et te donne rce que tu attends. Le reste on s ‘en fout. »

Il avait consenti lui donner une réponse. Plus pour la forme qu’autre chose. Une fois cela fait, il vint l’embrasser, sa langue venant chercher celle de la brésilienne pour une danse sensuelle et frénétique

_________________
Le sexe ne connait pas l'amitié

Sam 9 Mai - 20:53 (2009)
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Xsara avait posé sa main sur la base du sexe de Joshua et elle avait commencé à le masturber, levant les yeux vers lui pour s’assurer qu’il appréciait cela. C’était une manie qu’elle avait, toujours chercher l’approbation de son partenaire et s’assurer qu’il aimait ce qu’elle lui faisait. Evidemment, Joshua allait interpréter cela comme un signe supplémentaire de soumission, mais elle n’en avait cure.De toute façon, il n’avait pas du lui forcer la main, elle avait envie de le masturber, cela ne faisait aucun doute. Sa main droite montant et descendant sur la verge, ses ongles des mains frôlant délicatement le sexe à chaque passage, elle le sentait croitre entre ses doigts fins et la sensation lui plaisait, d’ailleurs, elle sentait la chaleur montait en elle. Suçant le deuxième doigt comme elle l’avait fait pour le premier, elle frémit tout autant en sentant les mains sur sa poitrine ou de nouveau passer sous sa jupe, tout son corps redécouvrant la joie de se faire caresser. Alors, quand il vint chercher sa langue, elle ne se fit pas prier pour se laisser aller à cette danse sensuelle et les deux langues s’unirent, dans une sorte d’union qui n’augurait rien de bon, du moins si on partait du principe que de coucher une nouvelle fois avec Joshua n’était pas une chose positive pour Xsara. Mais à vrai dire, Xsara ne pensait plus à cela, elle ne voyait que le court terme et donc la possibilité de coucher enfin avec un homme et de sentir comblée. D’ailleurs, elle rendit et prolongea le baiser, sa main droite masturbant toujours le sexe de plus en plus dur, la gauche posée sur le torse de son partenaire. Elle donnait raison aux propos de Joshua, elle en avait envie, lui aussi, le reste ne comptait plus ou pas.

D’ailleurs pas la peine de répondre à les faits , les gestes parlaient d’eux-mêmes. Alors, dans l’absolu, on pouvait comprendre les motivations de Xsara qui était vulnérable, isolée. Mais est-ce que coucher avec Joshua et tromper Jim était la meilleure chose à faire ? Là on pouvait en douter, d’autant plus qu’elle se trouvait dans le bureau de son fiancé. Mais encore une fois, elle n’avait plus envie de penser et donc, alors qu’elle quitta la bouche de Joshua dans un grand filet de salive coulant de sa poche, que sa masturbation se faisait encore plus rapide et plus experte, que l’ongle de son pouce droit venait titiller le bout du gland qu’elle décalottait, elle offrit son cou à son amant , avant qu’une sonnerie de portable ne la ramena à la réalité : Jim, c’était Jim. S écartant, elle s’élança vers son sac à main et en sortit son portable pour décrocher alors qu’elle avait encore la tête complètement à l’envers. Sauvée par le gong.

_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Dernière édition par Xsara Amari le Dim 10 Mai - 18:32 (2009); édité 1 fois
Dim 10 Mai - 00:17 (2009)
Joshua Harni
Police

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 9
Localisation: trop loin de mon lit

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Joshua tout en embrassant Xsara, ou plutôt en lui bouffant sa langue tant le baiser était torride et passionné, ne s’était pas privé de la caresser sur toutes les parties intéressants de son corps de son point de vue. Il la sentait vibrer et de toute façon elle-même commençait à se montrer plus directe, plus ouverte, même si il n’avait jamais vraiment douté du fait qu’elle céderait et qu’elle prendrait son pied. Elle venait de lui offrir son cou et il ne se privait pas d’y plonger sa bouche, respirant, humant l’odeur délicieuse et excitante de Xsara. Faisant tournoyer sa langue sur sa peau, tout en continuant de manipuler avec adresse chaque sein et à passer sous la jupe pour jouer à la limite des bas de la jeune femme, il poussa un soupir plus prononcé alors qu’elle le masturbait avec de plus en plus de vigueur et que son ongle venait titiller et torturer délicieusement son gland. Il n’avait plus à douter, encore qu’il ne l’avait jamais vraiment fait, Xsara était vaincue par ses pulsions et sa conscience ne tarderait plus à complètement s’effacer et s ‘en aller.

Et alors qu’il s’apprêtait à de nouveau l’embrasser, voilà qu’un événement extérieur fit son apparition. Le portable de la brésilienne sonna et avant qu’il ne puisse tenter de la maintenir, elle s’écarta pour aller répondre, sortant l’objet de son sac posé sur le bureau. Joshua pesta un moment mais retrouva vite le fil de ses idées. Cet événement pouvait venir troubler ce qui était en marche et donc, pour ne pas prendre ce risque, il se retourna et ne tarda pas à venir se placer derrière elle, alors qu’elle était occupée à discuter.

Il se doutait de qui l’appelait, raison pour laquelle il n’hésita pas à remettre encore une couche d’excitation en venant la prendre par les seins, tout en faisant aller sa langue sur le cou de la brésilienne et sur le dos nu de la jeune femme. Mais ce n’était pas tout. Très vite, les deux mains sur la poitrine passèrent sous la jupe qu’il retroussa, et un doigt glissa sous le string pour venir titiller l’anus de la jeune femme, la bouche venant cette fois mordiller le lobe de l’oreille gauche. La travaillant véritablement au corps à corps, une main remonta au niveau de la poitrine, alors que l’autre était toujours entrain de lui fouiller l’anus, son pouce faisant des mouvements circulaires. Joshua s’amusait vraiment de cette situation et d’ailleurs il guida encore une fois la main de Xsara sur son sexe, pour qu’elle le caresse. Evidemment, elle ne pourrait pas tenir bien longtemps à pareil traitement et c’est ce qu’il voulait : la faire raccrocher. Et pour que ce soit encore plus clair il lui chuchota à l’oreille

« Dépêche de toi de raccrocher Xsara on a mieux à faire »

C’était décidé : rien ni personne ne viendrait l’empêcher de prendre son pied. Il avait déjà trop attendu.

_________________
Le sexe ne connait pas l'amitié

Dim 10 Mai - 17:29 (2009)
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Même si xsara avait la lucidité de décrocher le téléphone et de répondre, pour être honnête, elle l’avait fait avec une pointe de regrets, tant elle aurait aimé pouvoir continuer à caresser le sexe qu’elle tenait en main ou sentir les caresses sur son corps. C’était pas très glorieux de l’admettre , mais pourquoi le cacher, avec Joshua elle avait pu de nouveau apercevoir ce que devrait être sa vie et même si elle aimait Jim, elle ne pouvait pas rester insensible à pareilles choses. D’ailleurs, à peine elle entendit les premiers mots de son fiancé qu’elle comprit qu’à la limite elle avait fait une erreur en décrochant et en laissant tomber ce qu’elle était entrain de faire. C’était tellement prévisible. Il lui annonçait qu’il avait du retard et que son père avait souhaité le rencontrer. Il proposait de se rejoindre directement au restaurant et qu’il avait déjà prévenu le restaurant de leur retard. Encore une fois, il faisait passer ses intérêts avant les siens. Son père ne l’aimait pas et ne voulait qu’une chose : qu’elle quitte Jim. Celui-ci continuait de se laisser manipuler sans rien faire, sans rien dire. Xsara commençait à en avoir marre. Elle était la seule à vouloir faire des efforts, elle était la seule à essayer que ca aille mieux entre eux. Jim était toujours celui qui lâchait prise en premier, celui qui foutait en l’air tout ce qu’elle proposait. Il prétendait l’aimer mais ne le montrait pas. Xsara en avait assez d’être la seule à faire des efforts, elle en avait assez de s’imposer des règles, des sacrifices. Etait-ce la présence de Joshua qui la rendait d’un coup si hostile, si franche vis-à-vis de Jim ? En tous cas, Joshua était revenu à la charge pour son plus grand bonheur et elle se tortillait en sentant ses caresses un peu partout sur le corps. Elle éprouvait même de l’excitation en se disant qu’au moment où son fiancé la repoussait encore une fois, un autre homme était prêt à l’accueillir et à s’occuper d’elle dans le bureau de l’homme qu’elle aimait tout en commençant à l’hair. Car c’est lui qui la poussait à le tromper, c’est lui qui l’a poussé à reprendre ses mauvaises habitudes. Alors, puisque c’est ce qu’il voulait, et bien elle n’allait plus lutter évidemment. Et puis elle avait envie de sexe, elle avait assez attendu. Raison pour laquelle elle dit dans un effort surhumain

« ok»

Rien de plus, de toute façon elle n’en avait pas la force.Elle avait raccroché tout net, laissant tomber son portable sur le bureau et se retournant vers Joshua pour l’embrasser avec passion et poser sa main droite sur le sexe qu’elle reprit en main pour masturber. Elle se tournait vers l’homme qui au moins avait le mérite de la désirer et de la vouloir lui. Laissant éclater toute sa frustration, elle se mit accroupis devant lui, juste devant le bureau, affichant un grand sourire, alors que sa main droite continuait de masturber le pénis de joshua. D’une voix chaude elle lui dit

« Il aura du retard, il ne passera pas ici.. »

En d’autres termes on a le temps de coucher ensemble. S’humidifiant les lèvres, elle n’attendait qu’un signal de lui pour prendre en bouche cette verge qui lui faisait envie. Et dans sa tête une voix résonna encore

"Tu vois ce n'est pas si diffiicle que cela de m'écouter, surtout que c'est pour ton bien"

_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Dim 10 Mai - 18:49 (2009)
Joshua Harni
Police

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 9
Localisation: trop loin de mon lit

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Joshua avait vite compris que son travail de réchauffement de Xsara avait plutôt porté ses fruits, mais encore une fois, il avait la sensation que même sans cela, il y serait parvenu. Elle était une bombe à retardement, il n’y avait pas à en douter et tout ce qui passait depuis son entrée ici ne faisait que le confirmer. Alors quand elle se retourna, qu’elle l’embrassa et le masturba avec passion et envie, il comprit que cette fois, tout son être avait déposé les armes et qu’il n’y avait plus aucune réticence, aucune résistance à ce qu’elle se laisse aller et que son corps s’exprime. Le coup de fil de Jim avait en quelque sorte fini de lever le dernier bouclier, et peu importe finalement qu’elle agisse par frustration, déception, vengeance , envie ou je ne sais quoi. Le résultat était là et parlait de lui-même. C’était tout ce qui l’intéressait

Alors , quand il la vit se mettre accroupis devant lui et masturbait son sexe tout en le suppliant de lui donner son accord, il ne se priva pas de lui faire signe positivement. Il en avait envie et il se régalait déjà à l’idée qu’elle lui fasse une fellation. Abaissant complètement son pantalon et son caleçon sur ses chevilles, il appuya légèrement sur la tête de Xsara de sa main droite comme pour donner le signal de départ

« Je savais que je pouvais compter sur Jim pour nous donner le temps de nous amuser »

Il n’avait pas pu s ‘empêcher cette remarque perfide et méchante sur le dos de son prétendu ami. Sentant la chaleur de la bouche de Xsara se refermait sur sa verge, il soupira d’aise alors que la main sur la tête saisit la queue de cheval et que l’autre. La laissant dicter le rythme, il se contentait de gémir et de profiter de ce moment de pure plaisir et qu’il avait tant attendu. Maintenant, plus rien ne s’opposait à ce que ce moment devienne une pure extase sexuelle. Fixant la photo de Jim et xsara tombée sur le sol avec un grand sourire, il savourait ce moment de plaisir et de vengeance sur la vie. Lui qui était parti de rien , il était entrain de cocufier un fils à papa. Quelle douce sensation que c’était. Il voyait Xsara lui pompait le sexe avec envie et désir, et cela lui arracha une autre remarque perfide

« Elle te plait n’est-ce pas, tu en mourrais d’envie de la sentir dans ta bouche ma belle. Vas y elle est à toi régale toi, mais je veux t’entendre dire qu’elle te plait et que tu la veux. »

Il voulait encore une fois satisfaire son égo et profiter de cette occasion pour se pousser du col et humilier Jim à travers Xsara. Loin d’être contenté il ajouta même

« Caresse toi et montre moi donc tes seins Xsara »

_________________
Le sexe ne connait pas l'amitié

Lun 11 Mai - 18:57 (2009)
Xsara Amari
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 13

Message Bureau de Jim Gordon Répondre en citant
Xsara s’était donc mise au travail en quelque sorte. La main droite toujours entrain de masturber son amant, elle avait prit le sexe en bouche avec une envie qui faisait limite peine à voir tant finalement c’était presque pour elle synonyme de nouveaux ennuis. Mais pour le moment, elle n’y pensait pas, et c’est avec sa langue qu’elle commença à faire plaisir à Joshua et à elle aussi. Aspirant complètement le gland, sa langue tournoyait dessus, le frolant de ses dents, avant de prendre complètement le pénis en bouche et de commencer des va et vients. Alternant avec des gobage et des léchages de bourses, elle reprenait ensuite la verge toute entière dans sa bouche, l’avalant goulument, la calant jusque dans le fond de sa gorge, se donnant même limite la nausée, avant de recracher cet objet de plaisir avec un mélange de salive et de liquide séminale , pour le masturber de sa main droite , afin de s’octroyer un peu de repos. Posant sur Joshua un regard coquin, elle voyait qu’il appréciait cela, ce qui fit dire à xsara

« Toi aussi tu as l’air d’aimé ce que je te fais. J’en conclue donc que si j’avais envie de ton sexe, toi tu avais envie de ma bouche . mais t’as raison elle me plait, j’espère qu’elle sera à la hauteur de mes attentes»

Sur cette remarque, on put remarquer l’ apparition fugace mais bien réelle de l’autre xsara, qui était plus provocatrice. Comme pour signaler à la douce xsara mais plus aussi plus influençable qu’elle était, tapis dans l’ombre, prêt à intervenir si elle échouait ou déconnait. Relaissant la place à l’originale, celle-ci était beaucoup moins téméraire et comme pour s’excuser de cette remarque, se hâta d’enlever son haut bleu qu’elle déposa sans trop attendre sur le sol et aussi de dégrafer son soutien gorge bleu qui libéra la poitrine que convoitait Joshua. Relevant cette fois vers lui un regard plus soumis et moins sûr, elle reprit le sexe en bouche, comme si elle avait peur qu’il lui enlève. Le léchant sur tout le côté gauche, de bas en haut, de haut en bas, elle reprenait le sexe en bouche une nouvelle fois, sa main droite toujours posée sur la base du pénis. Avalant l’entierté de celui-ci , elle donnait des petits coups de langue avant de reprendre ses va et vient. Sentant toujours la main sur sa queue de cheval, elle n’oubliait pas ce qu’il lui avait demandé et donc elle commença à se caresser la poitrine de sa main libre avant de passer sous sa jupe et de se caresser cette fois l’intimité par-dessous le string tout en regardant Joshua et en suçant son sexe. Rien ne semblait pouvoir la dévier de son envie de sexe et de plaisir, pas même la fameuse photo sur le sol ni la remarque sur son fiancé. Car Joshua avait raison finalement, avec lui, il y avait toujours un truc

_________________
L 'équilibre est fragile, le sexe est facile, aimer difficile

Lun 11 Mai - 21:16 (2009)
Contenu Sponsorisé






Message Bureau de Jim Gordon

Aujourd’hui à 14:38 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Cauchemar: pire qu'un rêve, la réalité Index du Forum » City Angel » Commissariat de police Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com